Tout commença le 9 Décembre 1989 par la création d’une association l’ADUGA (association de défense des usagers de la gare d’Auray) ayant pour objectifs le maintien et la promotion de la gare et de la desserte ferroviaire de Bretagne Sud menacée de disparition par l’arrivée du TGV. Le mot d’ordre était et reste encore « Une gare est faite pour que les trains s’y arrêtent ». Après 10 années de lutte et de vigilance l’ADUGA, association militante, gagne son pari de garder la gare du Pays d’Auray et d’augmenter le nombre d’arrêts des trains dits à grande vitesse.
Ses succès l’enracinent dans ce quartier et en 2000 elle devient Association de développement Urbain de la gare du Pays d’Auray (ADUGA) en précisant ses ambitions de conservatoire de la mémoire « cheminote », sauvegarde du patrimoine ferroviaire, création d’un train touristique sur la voie Auray-Pontivy.
C’est ainsi que tout commença pour PARB’ER, de la volonté de certains membres de l’ADUGA d’approfondir la recherche de la mémoire dans le Morbihan et de faire revivre des circulations entre Auray et Pontivy, en englobant plusieurs pays : Auray, Rohan, Blavet. Les objectifs furent clairement définis lors de l’Assemblée Générale constitutive du 9 Mars 2002.
- Créer en un lieu précis et sécurisé de la ligne un musée retraçant l’histoire de celle-ci ainsi que du transport ferroviaire dans le Morbihan.
- Faire circuler des trains à vocation touristique entre Pontivy et Auray, ainsi qu’entre Auray et Quiberon.
Qui sont ces membres aussi volontaires et militants de la mémoire du rail ? Représentatifs de toutes les classes d’âge, de tous les milieux socio-professionnels et socio-culturels. Quelques retraités de la SNCF prennent une part active dans le fonctionnement de l’association et les conseils d’actifs SNCF sont les bienvenus.
Pourquoi créer une autre association ? L’ADUGA concernait tout particulièrement les usagers de la gare d’Auray, alors que PARB’ER comme son nom Espace Rail des pays d’Auray, Rohan, Blavet l’indique, se voulait fédératrice de toutes les bonnes volontés et amoureux du rail, domiciliés entre Auray et Pontivy.
Quelque Faits :
Année 2002 : Premier recensement de matériels, documents qui pourraient être mis à la disposition de l’association, dans le cadre de la muséographie envisagée ­ Recherche d’un lieu sécurisé ­ premiers contacts avec la SNCF pour la circulation de trains touristiques.
Année 2003 : Poursuite des contacts avec la S NCF ­ option retenue affrètement d’autorails X2100 pour le mois de Septembre. D’autres solutions furent envisagées mais abandonnées.
4 affrètements : 7, 14, 21, 28 Septembre 2003 : 760 voyageurs. Population transportée, en majorité des personnes nostalgiques des circulations antérieures (jusqu’en 1949).
Année 2004 : L’association recherche toujours un lieu sécurisé et croyait l’avoir trouvé à Pontivy dans le Hall à marchandises qui vandalisé fut détruit ensuite pour des raisons de sécurité par RFF.
Circulation de 9 trains avec animations pour 6 d’entre eux ( voir par ailleurs rubrique activités).
Année 2005 : Programme en pourparlers avec la SNCF et RFF (voir par ailleurs rubrique activités).
L’association jusqu’à maintenant n’a retenu que la solution de l’affrètement de matériel auprès de la SNCF (pour une circulation TER), mais envisage de plus en plus de lui demander la mise à disposition « d’ automoteurs réformés » de type X4500, pour une plus grande autonomie de circulation, et choix éventuel d’un nouvel opérateur. Notre première difficulté pour atteindre une plus grande autonomie réside dans le fait qu’au départ d’Auray nos autorails doivent emprunter à contre-sens, une portion de la ligne Quimper-Paris ( 5 kms) et ensuite se glisser dans la circulation des trains de fret entre Kervalh en Brech et Pontivy.
L’assemblée générale est composée de membres de droit : représentants des communes traversées, Offices de tourisme ­ de représentants d’associations à caractère socio-économique, socioculturel ­ de personnes motivées qui en raison de leur activité sont cooptées par le conseil d’administration ­ de personnes à titre individuel ­ de membres bienfaiteurs.

Le conseil d’administration actuel est composé de 20 membres.
Président : Patrick PERSIN
Vice-Président : Robert STEPHAN
Trésorier : Gérard BERTIN
Secrétaire : Rémi BÉAUTO